Blog Posts

"In Memoriam" : la mort en trois thèmes à Historia

Dès le 1er avril prochainHistoria présentera une minisérie documentaire portant sur un sujet inusité : la mort. En trois émissions, In Memoriam relatera l’évolution des questions physiques et spirituelles entourant la mort, ainsi que les changements ayant marqué l’industrie funéraire québécoise. 

[vimeo 62641102 600]

Dans cette production de Sovimage, on se souvient qu’autrefois, la majorité des décès étaient soulignés de la même façon au Québec : exposition du corps pendant trois jours, funérailles à l’église et inhumation en terre chrétienne. Mais depuis, les choses ont beaucoup changé : on meurt désormais comme on voyage, à la carte ou tout inclus!

Premier épisode — 1er avril 2013 : Corporel

Que faire avec son corps après la mort? Les mœurs ont évolué avec le temps, s’adaptant aux considérations culturelles et à la médicalisation du décès. De nos jours, de nombreuses solutions sont offertes pour disposer d’une dépouille, allant des funérailles traditionnelles jusqu’à l’incinération écologique, sans oublier la cryogénie, dans certains pays. Quelle option choisir? Finir dans un diamant, ou encore dans un linceul, sous un arbre?  

Deuxième épisode — 8 avril 2013 : Spirituel

Pourquoi la mort nous fait-elle si peur alors qu’elle fait partie de la vie? Serions-nous moins inquiets s’il était possible de savoir ce qui nous attend dans l’au-delà? Peu importe la religion à laquelle nous adhérons, des croyances et des rituels ont été créés pour nous rassurer quant au grand voyage. Bien que ceux-ci diffèrent d’une doctrine à l’autre, l’importance que l’on accorde au sort de l’âme démontre que l’humain demeure essentiellement un être spirituel.

Troisième épisode — 15 avril 2013 : Industriel

Trois jours d’exposition ou simple incinération? Comment le service funéraire devrait-il se dérouler? Doit-on dépenser plusieurs milliers de dollars pour un cercueil afin d’honorer la mémoire d’une personne décédée? L’industrie funéraire est florissante au Québec, en partie grâce au vieillissement de la population. La diversification de l’offre dans ce domaine a fait de la mort un acte de consommation personnalisé, permettant d’exprimer de diverses façons les désirs du défunt et de ses proches.

In Memoriam, réalisée par Lakshmi Nguon, sera diffusée à 20 h les trois premiers lundis du mois d’avril 2013 sur les ondes d’Historia.

Vous avez déjà un compte?

Accédez ici.

.modal